Fonte accélérée des glaciers des sites du Patrimoine mondial: un enjeu majeur pour la prochaine Cop 27

L'UNESCO alerte sur la disparition d'un tiers des glaciers emblématiques du Patrimoine mondial d’ici 2050. Néanmoins, il est encore possible de sauver les deux autres tiers, si la hausse des températures mondiales n’excède pas 1,5°C par rapport à la période préindustrielle. Ce sera un enjeu majeur de la COP27.

Environnement et MobilitéF.F.F.Tout savoir sur la Cop 27 et la participation européenne : enjeux et ambitions ...


Cinquante sites du patrimoine mondial de l’UNESCO abritent des glaciers (Au total, 18 600 glaciers ont été identifiés dans ces 50 sites, couvrant une superficie d’environ 66 000 km2), ce qui représente près de 10 % de la superficie totale des glaciers sur Terre. Parmi eux figurent, entre autres, le plus haut (à côté du mont Everest), le plus long (en Alaska) et les derniers glaciers d’Afrique, ce qui offre un aperçu représentatif de la situation générale des glaciers dans le monde.

Toutefois, une nouvelle étude de l’UNESCO, menée conjointement avec l’UICN, montre que ces glaciers reculent à un rythme accéléré depuis 2000 en raison des émissions de CO2 qui augmentent les températures. Ils perdent actuellement 58 milliards de tonnes de glace chaque année, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’eau combinée de la France et de l’Espagne, et sont responsables de près de 5 % de l’élévation du niveau de la mer observée à l’échelle mondiale.

>> Télécharger le rapport complet en anglais

> Infos et commentaires complémentaires ? site de l'ONU "En raison de la tendance actuelle du réchauffement climatique, un tiers des glaciers classés au patrimoine mondial de l'UNESCO vont disparaître d'ici à 2050, a alerté l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, exhortant la planète à « rapidement réduire les émissions de CO2 » pour préserver les deux tiers restants".


Une seule solution efficace : réduire rapidement les émissions de CO2

Le rapport conclut que les glaciers d’un tiers des 50 sites du patrimoine mondial sont condamnés à disparaître d’ici 2050, quels que soient les efforts déployés pour limiter la hausse des températures. Cependant, il est encore possible de sauver les glaciers des deux tiers des sites restants, si l’augmentation des températures ne dépasse pas 1,5°C par rapport à la période préindustrielle.


Outre une réduction drastique des émissions de carbone, l’UNESCO plaide en faveur de la création d’un fonds international pour la surveillance et la préservation des glaciers. Ce fonds permettrait de soutenir des recherches approfondies, de promouvoir des réseaux d’échange entre toutes les parties prenantes et de mettre en place un système d'alerte précoce ainsi que des mesures de réduction des risques de catastrophe.

La moitié de l’humanité dépend directement ou indirectement de l’eau issue des glaciers pour l’usage domestique, l’agriculture et l’énergie. Les glaciers, qui alimentent de nombreux écosystèmes, sont également des piliers de la biodiversité.


Exemples de glaciers menacés par région

Afrique :

Asie :

Europe :

Amérique latine :

Amérique du Nord :

Océanie :

L’UNESCO remercie l’UICN, l’ETH Zurich [Institut fédéral suisse de technologie à Zürich], l’Institut fédéral suisse de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), et le Laboratoire d’études de géophysique et d’océanographie spatiales (LEGOS) du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) pour leur contribution à cette étude.

  • Selon les données disponibles, les glaciers de tous les sites d’Afrique inscrits au patrimoine mondial auront très probablement disparu d’ici 2050, y compris le parc national du Kilimandjaro et le mont Kenya.
  • Les glaciers des aires protégées des trois fleuves parallèles au Yunnan (Chine), qui ont connu la perte de masse la plus élevée par rapport à 2000 (57,2 %), sont ceux dont la fonte est la plus rapide de la Liste.
  • Les glaciers du Tien Shan occidental (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan) ont reculé de 27 % depuis 2000.
  • Les glaciers des Pyrénées – Mont Perdu (France, Espagne) auront très probablement disparu d’ici 2050.
  • Les glaciers des Dolomites (Italie) auront très probablement disparu d’ici 2050.
  • Les glaciers du parc national de Los Alerces (Argentine) ont connu la deuxième plus grande perte de masse par rapport à 2000 (45,6 %).
  • Les glaciers du parc national de Huascarán (Pérou) ont reculé de 15 % depuis 2000.
  • Les glaciers du parc national de Yellowstone (États-Unis d’Amérique) auront très probablement disparu d’ici 2050.
  • Les glaciers du parc national de Yosemite (États-Unis d’Amérique) auront très probablement disparu d’ici 2050.
  • Les glaciers du parc international de la paix Waterton-Glacier (Canada, États-Unis d’Amérique) ont perdu 26,5 % de leur volume en 20 ans.
  • Les glaciers de Te Wahipounamu – zone sud-ouest de la Nouvelle-Zélande (Nouvelle-Zélande) ont perdu près de 20 % de leur volume depuis 2000.

Source : Unesco, communiqué de presse, octobre

Vous lirez également avec intérêt les documents suivants sur les attentes Européennes de la Cop 27

COP27: EU calls on all Parties to take concrete steps to limit global warming to 1.5°C and respect the Paris Agreement


Mots clés

Articles recommandés

Si la voiture et la marche dominent le paysage des transports en Belgique, le vélo électrique gagne du terrain ...

Combien de temps conserver le « casier » judiciaire ou déontologique ?

Greenwashing: comment les entreprises de l’UE peuvent valider leurs allégations écologiques ?