Fin juin 2023, les entreprises disposaient d'un encours de crédit de près de 190 milliards, en baisse

L'encours des crédits aux entreprises à fin juin 2023 était en hausse de 2,6% par rapport à l'année précédente, atteignant 189,4 milliards d’euros.

Le nombre et le montant des crédits octroyés ont tous deux diminué. Au deuxième trimestre de 2023, les crédits octroyés ont baissé de 5,6% par rapport au même trimestre de l’année précédente. Les montants accordés se sont contractés de 0,3%.

Au deuxième trimestre de 2023, les demandes de crédits des entreprises ont augmenté de 6,4 % par rapport à la même période de 2022, le montant total de ces demandes de crédit a quant à lui diminué de manière assez limitée.

Le degré de refus est à son plus bas niveau si l’on compare avec tous les deuxièmes trimestres depuis 2019.

Encours élevé des crédits aux entreprises, mais la croissance ralentit

À la fin du mois de juin 2023, l'encours des crédits aux entreprises utilisés, y compris les crédits d'engagement, s'élevait à 189,4 milliards d'euros.

Par rapport à juin 2022, l'encours a ainsi augmenté de 2,6 %. Le taux de croissance annuel en 2022 a été de 5,9 %, contre seulement 3,4 % pour l'année covid 2020.

Le taux de croissance annuel en 2022 a été de 5,9 %, contre 4,3 % en 2021 et seulement 3,4 % pour l'année covid 2020. L’encours a continué d’augmenter, mais depuis août 2022 (8,5%), cette hausse a été, chaque mois, un peu moins forte qu’au cours du même mois de l’année précédente (voir graphique « encours des crédits aux entreprises (croissance annuelle en % »)).



La production de crédits faiblit en nombre et en montant

Au deuxième trimestre 2023, le nombre de nouveaux crédits a diminué de 5,6 %. Concernant les montants octroyés, une baisse a été notée pour la deuxième fois consécutivement depuis le premier trimestre 2021. Les montants ont diminué de 0,3 % entre le deuxième trimestre 2022 et 2023.

La contraction de la production de crédit et, en parallèle, l’augmentation de l’encours pourrait indiquer que les entrepreneurs tirent un peu plus de crédits sur les lignes de crédit qui leur ont été accordées.


La demande de nouveaux crédits ne faiblit qu’en montant

Au deuxième trimestre 2023, les entrepreneurs ont demandé 6,4 % de crédits supplémentaires par rapport à la même période de l'année précédente. En montant, cependant, on a observé une baisse limitée de 0,5 %. La raison pour laquelle la demande de crédit a diminué en montant est probablement liée à une baisse des demandes de crédit pour des investissements fixes.


Dans l'enquête BLS (Bank Lending Survey) de la Banque nationale de Belgique (BNB), les quatre grandes banques indiquent que la demande de crédit ou de lignes de crédit par des sociétés non financières a été moindre au deuxième trimestre 2023 et que cette diminution a été moins marquée qu’au cours du premier trimestre 2023.


Source: ECB / BNB

Un pourcentage positif (négatif) dans le graphique ci-dessus correspond à une hausse (baisse) de la demande de crédit. Un taux zéro indique une stabilisation.

Les entrepreneurs perçoivent moins de freins au crédit

Pour des raisons de corrections, le nouveau degré de refus ne peut être indiqué qu'à partir du début de l'année 2018. Le degré de refus du deuxième trimestre 2023 a atteint son niveau le plus bas si l’on considère tous les deuxièmes trimestres depuis 2019.


Selon l’enquête trimestrielle de la BNB relative à la perception des freins au crédit par les entreprises, les banques auraient légèrement assoupli leurs conditions de crédit.

La proportion des entreprises jugeant les conditions de crédit défavorables s'établissait à 37,3 % en juillet 2023, contre 39,0 % en avril 2023. Seules les très grandes entreprises considèrent que les conditions de crédit ont évolué négativement en juillet 2023.

Le graphique ci-dessous reflète l’évolution de la perception des freins au crédit. Une baisse témoigne d’un assouplissement des conditions de crédit. Une hausse indique en revanche que d’après les entreprises, il est moins facile d’obtenir un crédit.


Les taux d’intérêt augmentent

Selon les données de la BNB, le taux d'intérêt moyen pondéré sur les nouveaux crédits aux entreprises était de 4,37 % en juin 2023 (contre 4,07% en mai 2023). En juillet 2023, ce taux d'intérêt a encore augmenté pour atteindre 4,47 %. Les taux d'intérêt ont fluctué autour de 1,5 % pendant plusieurs années, mais à partir de février 2022, ils ont commencé à augmenter en raison de la hausse des taux du marché.


Source: BNB

Mots clés

Articles recommandés

Taxation des loyers réellement perçus : propriétaires, gare à vos locataires !

Masp: pous - update - dérogation !

Digital Decade de l'Europe : des objectifs numériques pour 2030