Une nouvelle étude de l'IFAC élargit les connaissances sur la divulgation et l'assurance en matière de durabilité au-delà du G20

Les données provenant des pays du Sud démontrent la nécessité d’exiger de l’ISSB des exigences mondiales de divulgation de base ainsi qu’une assurance de portée plus large.

Une nouvelle étude de la Fédération internationale des comptables (IFAC) étend ses données de divulgation et d'assurance en matière de durabilité à 20 juridictions supplémentaires au-delà du G20 évoqué précédemment.

Le nouveau rapport, The State of Play: Beyond the G20 , se concentre sur les pays du Sud avec des données provenant de trois juridictions d'Amérique latine, six d'Afrique et du Moyen-Orient et quatre de la région Asie-Pacifique, ainsi que six pays de plus petite taille. économies au sein de l’Espace économique européen et de la Suisse.

Kevin Dancey, PDG de l'IFAC, a déclaré : « Lorsqu'on la regarde dans son intégralité, la série de rapports State of Play fournit désormais des données sur les pratiques de marché actuelles de près de 2 000 des plus grandes sociétés cotées en bourse dans quarante-deux juridictions sur la période 2019 à 2021. Cette vision plus large de la divulgation et de l’assurance montre encore plus clairement que nous n’en sommes qu’aux premiers stades du processus visant à fournir aux investisseurs et aux autres parties prenantes des informations cohérentes, comparables, utiles à la décision et garanties en matière de durabilité, aussi fiables que les informations financières . »

Même si les données montrent une tendance à la hausse de l'incidence de l'assurance, la portée de l'assurance obtenue par les entreprises se rétrécit. De plus, la fragmentation en termes de normes d’assurance utilisées est évidente. La norme d'assurance de durabilité récemment proposée par le Conseil des normes internationales d'audit et d'assurance – la Norme internationale sur l'assurance de durabilité 5000 – aborde ces deux questions. Le Conseil international d’éthique des comptables s’efforce également de renforcer les exigences en matière d’indépendance et d’éthique afin de soutenir une assurance qualité élevée.

Alors que les gouvernements, les régulateurs et les décideurs politiques du monde entier tournent leur attention vers de nouvelles exigences en matière de durabilité, l'IFAC mène cette recherche ainsi que d'autres recherches pour contribuer à sensibiliser à la nécessité d'informations de haute qualité sur la durabilité et à favoriser des décisions politiques et réglementaires fondées sur des données probantes, à la fois dont sont alignés sur son engagement envers l’adoption des normes de l’ISSB et du cadre de partenariat de l’ISSB.

Principales conclusions supplémentaires

  • 89 % des entreprises examinées ont communiqué des informations ESG en 2021, et 48 % d’entre elles ont reçu un certain niveau d’assurance.
  • La divulgation de l’information sur la durabilité – au sein du G20 comme au-delà du G20 – est encore une « soupe à l’alphabet » de normes et de cadres. Cependant, cette étude a révélé une plus grande connectivité entre la durabilité et les informations financières, avec seulement 19 % des entreprises s'appuyant sur des rapports de développement durable autonomes, contre 50 % pour le G20 (comme indiqué dans The State of Play : Sustainability Disclosure & Assurance 2019-2021, publié en partenariat avec l'AICPA-CIMA).
  • Les taux d'assurance sont passés de 37 % à 48 %, mais les missions couvrent un ensemble restreint de sujets. Plus précisément, l'assurance à portée plus large a diminué, passant de 74 % en 2019 à 64 % des missions en 2021.
  • La plupart des missions d’assurance ont été réalisées par des cabinets d’audit : 62 % des missions d’assurance en 2021.
  • 81 % de ces missions d'assurance appliquaient la Norme internationale sur les missions d'assurance 3000 de l'IAASB.

Téléchargez le document

Mots clés

Articles recommandés

Développement durable : la moitié des entreprises prêtes à s’engager en faveur de la durabilité

Dark patterns : un piège invisible en ligne

Les entreprises flamandes se font du souci