Plus de 5 milliards en 2023. Le coût de la congestion en Belgique explose selon le dernier Belgian Mobility Dashboard

Le Belgian Mobility Dashboard est une plateforme digitale qui offre des indicateurs clés sur la mobilité en Belgique, tels que la congestion routière, la ponctualité du rail, les émissions de CO2, ou les immatriculations de véhicules. Cette plateforme, lancée en janvier 2022 par la FEB et FEBIAC, vise à mieux comprendre les habitudes et les besoins de mobilité des citoyens et des entreprises.

L'un des indicateurs les plus importants du Belgian Mobility Dashboard est le coût de la congestion, qui mesure l'impact économique et social des embouteillages sur les routes belges. Ce coût est calculé en tenant compte du temps perdu, de la surconsommation de carburant, et des émissions de CO2.

Quel est le coût de la congestion en Belgique en 2023 ?

Selon le dernier rapport du Belgian Mobility Dashboard, le coût de la congestion en Belgique en 2023 s'élève à 5,1 milliards d'euros, soit 1,08% du PIBhttps://gocar.be/fr/actu-auto/economie/record-en-2023-le-cout-des-embouteillages-a-depasse-les-5-milliards-deuros. Ce coût est en nette hausse par rapport à 2022, où il était de 4,1 milliards d'euros, soit 0,8% du PIB.

Cette hausse s'explique par l'augmentation de la longueur des congestions, qui est passée de 1 100 km en moyenne par jour en 2022 à 1 400 km en 2023. Cette augmentation est liée à la reprise de l'activité économique et de la mobilité après la pandémie de Covid-19, ainsi qu'aux nombreux travaux routiers dans le pays.

Le coût de la congestion varie selon les régions, les jours, et les heures. La région la plus touchée est la Flandre, avec un coût de 3,2 milliards d'euros, suivie par la Wallonie, avec un coût de 1,5 milliard d'euros, et Bruxelles, avec un coût de 0,4 milliard d'euros. Le jour le plus congestionné est le vendredi, avec un coût de 1,3 milliard d'euros, et l'heure la plus congestionnée est 17h, avec un coût de 0,6 milliard d'euros.

Quelle est l'évolution du coût de la congestion depuis 2021 ?

Le coût de la congestion en Belgique a connu des fluctuations importantes depuis 2021, en fonction de la situation sanitaire et des mesures prises pour lutter contre la pandémie. Le graphique ci-dessous montre l'évolution mensuelle du coût de la congestion depuis janvier 2021.

On peut distinguer trois phases dans cette évolution :

  • La première phase, de janvier à mars 2021, correspond au deuxième confinement, qui a entraîné une forte baisse de la mobilité et de la congestion. Le coût de la congestion a atteint son niveau le plus bas en février 2021, avec 0,2 milliard d'euros, soit 0,1% du PIB.
  • La deuxième phase, d'avril à septembre 2021, correspond à l'assouplissement progressif des mesures sanitaires, qui a permis une reprise partielle de la mobilité et de la congestion. Le coût de la congestion a augmenté régulièrement, pour atteindre 2,9 milliards d'euros en septembre 2021, soit 0,6% du PIB.
  • La troisième phase, d'octobre 2021 à décembre 2023, correspond à la levée quasi-totale des restrictions, qui a entraîné une normalisation de la mobilité et de la congestion. Le coût de la congestion a oscillé entre 4 et 5 milliards d'euros, soit entre 0,8% et 1,1% du PIB.


Quelles sont les perspectives pour le coût de la congestion en 2024 ?

Le coût de la congestion en Belgique devrait rester élevé en 2024, en raison de la croissance économique, de la demande de mobilité, et des travaux routiers. Toutefois, il pourrait être réduit grâce à des mesures visant à améliorer l'offre et la demande de transport, telles que :

  • Le développement des infrastructures routières, ferroviaires, et multimodales, pour augmenter la capacité et la fluidité du réseau
  • Le renforcement des transports publics, du covoiturage, et du vélo, pour réduire la dépendance à la voiture individuelle
  • L'incitation au télétravail, à la flexibilité des horaires, et à la mobilité intelligente, pour lisser les heures de pointe
  • La tarification de la congestion, de la pollution, et du stationnement, pour internaliser les coûts externes du transport


Le Belgian Mobility Dashboard continuera à suivre l'évolution du coût de la congestion en Belgique, ainsi que d'autres indicateurs de mobilité, pour fournir une information fiable et actualisée aux décideurs, aux acteurs, et aux usagers du transport.​​


Mots clés

Articles recommandés

La Belgique, c'est aussi cela…? Et c’est merveilleux!

Non, notre économie belge ne va pas si bien!

Transitions écologique et numérique - financement de la recherche et de l’innovation