A partir du 1er juin, le train sera beaucoup mieux remboursé pour 100.000 navetteurs !

À la demande du Ministre de la Mobilité Georges Gilkinet et grâce au soutien dégagé par le Gouvernement fédéral, les partenaires sociaux ont conclu un accord hier pour un meilleur remboursement des abonnements de train domicile-lieu de travail au profit des travailleuses et travailleurs qui ne bénéficient actuellement pas du tiers payant.

Le Conseil National du Travail a en effet approuvé une nouvelle convention collective de travail qui prévoit le remboursement d’au moins 71,8% du prix de l’abonnement, contre 56% aujourd’hui. À cet effort patronal, s’ajoutera une intervention de l’Etat fédéral de 7,5%, ce qui peut conduire à une réduction de coût et à une amélioration du revenu substantielles pour les travailleurs concernés, y compris s’ils utilisent le Flex Abonnement.

Georges Gilkinet, Ministre de la Mobilité : « Dès l’été, des dizaines de milliers de travailleuses et travailleurs paieront moins cher pour se déplacer en train jusqu’à leur lieu de travail. Grâce à cette accord au sein du CNT et à une nouvelle participation de l’Etat fédéral, via un crédit d’impôt octroyé aux employeurs, ces navetteurs pourront bénéficier d’un remboursement plus élevé de leurs déplacements en train. Ainsi, là où ils payaient 44% du prix de leur abonnement, ils n’en paieront plus que 20%. Cette formule améliorée présente un réel impact positif : pour les citoyens concernés, elle se traduit par un avantage net allant jusqu’à plusieurs centaines d'euros chaque année pour les longues distances.

Dans le contexte inflationniste, il était anormal et inacceptable que l’indexation des tarifs soit uniquement répercutée sur le travailleur. C’est pour ça que j’avais sollicité le CNT afin de réviser l’actuelle Convention Collective de Travail. Grâce à l’incitant supplémentaire que j’ai mis sur la table du Gouvernement, on améliore fortement un système qui était devenu injuste. Cet accord permettra non seulement de compenser l’impact des récentes indexations. Mais aussi de s’assurer qu’à l’avenir, l’effort de l’indexation sera partagé. La Loi introduisant le crédit d’impôt pour les employeurs sera quant à elle votée la semaine prochaine par le Parlement.
De la sorte, nous donnons un signal positif : celui de soutenir les travailleurs qui optent pour le mode de déplacement le plus respectueux de l’environnement, et de rendre le train encore plus attractif pour convaincre davantage de travailleurs de monter à bord. Un shift modal efficace passe, entre autres, par une fiscalité plus juste en matière de mobilité : pas à pas, nous la construisons ! »

Mots clés

Articles recommandés

Composition du Gouvernement wallon 2024-2029

La DPR wallonne sous le prisme de l’(in)égalité : voici mon nouveau décodage

Mise en oeuvre de la facturation electronique obligatoire : le Conseil Supérieur des indépendants et des PME tire la sonnette d'alarme