Dorénavant, une voiture de société sur deux est une voiture « verte »

Pour la première fois, les véhicules électriques et hybrides représentent ensemble la moitié du parc de voitures de société en Belgique cette année.

Cette tendance prononcée et cette transition sans précédent dans le paysage automobile ressortent clairement de l'étude de Partena Professional.

L'essor des véhicules électriques et hybrides

L'étude révèle une montée en puissance impressionnante des véhicules électriques et hybrides, qui représentent dorénavant la moitié de la flotte des voitures de société mises en circulation en 2023. En 2020, les véhicules électriques ne représentaient que légèrement plus de 2% de la flotte, mais au cours des trois premiers trimestres 2023, ils ont atteint 20,37% des voitures de société mises en circulation. De même, les véhicules hybrides essence ont connu une croissance significative, passant de moins de 3% en 2018 à 9,42% en 2020, puis 28,79% en 2023.

L'évolution de la motorisation des voitures de société en Belgique reflète une préoccupation croissante pour l'environnement, les coûts de fonctionnement et les incitatifs fiscaux.

« Les entreprises et les employés cherchent des solutions plus durables et économiques. Cette tendance est également soutenue par un réseau de recharge électrique en constante expansion et une disponibilité croissante de modèles hybrides et électriques sur le marché belge, » explique Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional.

Les normes d'émissions plus strictes et les avantages fiscaux pour les voitures moins polluantes ont conduit à cette transition rapide vers des alternatives plus écologiques.

« Quelques mois après l'introduction d'une nouvelle taxe sur le CO2 pour les voitures de société mises à la disposition des employés, la part des véhicules électriques dans ces flottes a connu une impressionnante montée en flèche, » explique Wim Demey.

Les modèles essence font mieux que se défendre

Les voitures à essence ont également gagné en popularité ces dernières années. En 2018, elles représentaient 25,38% de la flotte de voitures de société en Belgique. En 2023, cette proportion a atteint 34,02%, marquant une augmentation constante de l'adoption des véhicules à essence comparé aux modèles diesel. La conjoncture actuelle a sans doute joué un rôle majeur dans ce choix, mettant en avant la nécessité de motorisations plus polyvalentes et moins tributaires des fluctuations des prix du carburant.

Le diesel en déclin significatif

La part de marché des véhicules diesel, autrefois largement dominante, a pour sa part considérablement chuté. En 2018, les véhicules diesel représentaient 73,24% de la flotte, mais en 2023, ce chiffre a dégringolé à 16,69% pour l’ensemble des voitures de société mises en circulation.

En ce moment, le prix médian des modèles électriques tourne autour de 56 000 euros, encore assez élevé comparé à celui des modèles essence, qui se situe à 31 000 euros. Les modèles diesel, eux, avoisinent un prix médian de 38 000 euros. Pour leur part, les versions hybrides, telles que l'hybride essence à 52 000 euros et l'hybride diesel à 71 000 euros, se situent dans les mêmes catégories de prix que les modèles électriques. L'avenir durable de la mobilité continue globalement de se répandre parmi la flotte.

Source : Partena professionnal, 9 novembre 2023

Mots clés

Articles recommandés

Focus sur le rapport d’entreprise 2023 de la BNB

Questions et réponses sur la directive révisée sur la performance énergétique des bâtiments (DPEB)

Augmentation du chômage temporaire pour raisons économiques