Dette publique américaine : cygne noir ou cygne blanc?

Nassim Taleb, l'homme qui a théorisé les cygnes noirs, c'est-à-dire l'introduction d'événements de très faible probabilité aux conséquences financières dramatiques, vient d'annoncer l'apparition de cygnes blancs, c'est-à-dire d'événements plausibles et communs.

Il considère que la dette publique américaine est hors de contrôle et dans une spirale de la mort.

D'autres banquiers renommés émettent le même avertissement.

Nassim Taleb voit des événements extrêmes pour mettre fin à cette situation.

Et que sont-ils ? À mes yeux, il devient de plus en plus plausible que le dollar pourrait subir un grave choc à la baisse et qu'un défaut sur la dette extérieure américaine est envisageable, avec une très faible probabilité.

Je sais que tout cela paraît impossible.

Et pourtant : ce jour-là, ce sera un choc implosif d'une gravité telle que la crise des subprimes paraîtra infime. Ce sera un risque systémique pour le monde entier.

Mais alors, pourquoi les États-Unis l'engageraient-ils ? Parce qu'ils ne raisonnent pas de manière systémique, mais avec la conviction de dominer le monde et de pouvoir imposer leurs règles de manière impérialiste.

Pour ceux que les précédents ne rassurent pas, il faut se souvenir que le Président Nixon a pulvérisé, en quelques heures, en août 1971, toute l'architecture monétaire d'après-guerre pour ne pas devoir rembourser les dettes américaines exprimées en dollar…

Mots clés

Articles recommandés

La politique populiste conduira à une baisse de la prospérité selon une étude menée par trois économistes allemands

Un défi démographique énorme pour la Chine et l'Europe

La BNB serait-elle un zombie national ?