Comptes annuels 2022 de l’État fédéral : tout comme en 2020 et 2021, la Cour formule une abstention d’opinion.

Depuis l’exercice 2020, la Cour des comptes doit certifier le compte consolidé de l’État fédéral. Dans la partie IV de son 180e Cahier, elle examine les comptes annuels 2022. Outre ceux des services de l’administration générale, ces comptes consolident aussi ceux de 79 autres services et organismes.

La Cour n'a pas été en mesure d'obtenir des éléments probants, suffisants et appropriés pour fonder son opinion au sujet de ces comptes annuels.

Comme l’an dernier, les comptes contiennent trop d’incertitudes et de manquements significatifs, notamment en matière de recettes fiscales, de règles d’évaluation des immobilisations et de règles d’élimination des transactions réciproques entre services et organismes.

Tout comme pour les comptes annuels 2020 et 2021, la Cour formule dès lors une abstention d’opinion. Cette abstention constitue l’opinion la plus défavorable de la part de certificateurs externes.

Plus d'info et commentaires, voyez le communiqué de presse en annexe et les documents suivants : fiche complète, rapport, annexe

Source : Cour des Comptes, 180e Cahier – partie IV : comptes annuels 2022 de l’État fédéral

Mots clés

Articles recommandés

Forfait cafetiers et petits cafetiers : déclaration TVA du premier trimestre 2024 pour le 22 avril 2024 au plus tard

Avis CNC 2024/02 – Succursales belges d’associations et de fondations étrangères

Définition du marché dans les affaires de concurrence