Création d’entreprise vs reprise d'affaire: le jeu des 7 différences

La création d’entreprise, vous en entendez souvent parler et vous en connaissez sans doute les grosses ficelles, mais la reprise d’affaires, c’est quoi au juste ? On vous propose un petit jeu des 7 différences pour y voir plus clair sur cette autre façon d’entreprendre.

création-reprise


1. LE POINT DE DÉPART

Création d'Entreprise : C’est une liberté totale, une feuille blanche à remplir avec ses idées et ses envies. L’opportunité de créer quelque chose de nouveau, d'innovant et de différent.

Reprise d'Affaire : Quand on rachète un fonds de commerce ou une société, on part d’une histoire qui a déjà été écrite qu’il s’agit de poursuivre. C’est un terrain de jeu existant à modeler, à améliorer tout en respectant son héritage.

2. LES COMPÉTENCES

Création d'Entreprise : Pour se lancer, les compétences du secteur et les compétences de gestion sont indispensables, ainsi qu’un esprit d’initiative et un goût du risque. Les entrepreneurs les plus talentueux ont un vrai goût pour la prospection, ils savent se vendre, aiment pousser les portes et sont très adaptables.

Reprise d'Affaire : Il est aussi important d’avoir des compétences dans le domaine et d’acquérir rapidement des compétences en gestion. Pour vous sentir à l’aise dans votre rôle de gestionnaire, une période de transition peut être convenue avec le cédant. Pour une reprise, le pur goût pour l’entreprenariat et pour le risque sont moins fondamentaux que pour la création d’entreprise mais la prospection et la capacité à pousser des portes restent des qualités essentielles à acquérir pour assurer la pérennité de votre business.

3. LA DISTANCE AU DÉMARRAGE

Création d'Entreprise : Un développement d’entreprise de A à Z nécessite souvent du temps pour construire le concept, le tester, développer les plans financiers, éventuellement trouver le financement, le lieu où s’établir… Et puis il faut acheter le matériel nécessaire, obtenir les autorisations diverses, démarrer tous les contrats… tout cela juste pour démarrer les activités et donc avant d’avoir vendu un seul produit ou service !

Reprise d'Affaire : La reprise nécessite de trouver une affaire qui vous convienne vraiment, ce qui peut prendre un peu de temps, comme pour la recherche d’un nouveau logement. Ensuite, vous allez en réaliser une analyse fouillée, faire des projections financières, négocier avec le cédant, et éventuellement trouver une source de financement. Tout cela vous prendra quand-même quelques mois. En moyenne il faut compter 5-6 mois à partir du moment où vous avez identifié le bon établissement à reprendre.

4. LA GESTION DES OPÉRATIONS

Création d'Entreprise : Après « l’ouverture » de votre entreprise, il va falloir mettre la machine en route et construire votre chiffre d’affaires pour arriver à l’équilibre : mettre tous les processus en route (facturation par exemple), dénicher les fournisseurs, éventuellement recruter les bons profils de personnel, acquérir les premiers clients, et ensuite les fidéliser, etc.

Reprise d'Affaire : Dès que vous avez les clés en main, les opérations démarrent car les affaires tournent déjà : matériel, processus, clients, fournisseurs, personnel, etc. sont établis, ce qui facilite le développement de l’entreprise. Il s’agit ici d’optimiser et d’améliorer les opérations existantes pour une efficacité maximale.

5. LA VITESSE VERS LA RENTABILITÉ

Création d'Entreprise : Le temps pour « s’établir » et atteindre le seuil de rentabilité se compte souvent en années, les startups se donnent généralement 2 ans minimum comme horizon pour arriver à l’équilibre.

Reprise d'Affaire : Vous avez acheté l’entreprise ou le fonds de commerce en connaissance de cause, ce qui signifie que la rentabilité peut être éventuellement immédiate et donc que potentiellement vous pouvez immédiatement vous rémunérer. C’est un des grands avantages de la reprise.

6. LES RISQUES FINANCIERS

Création d'Entreprise : Elle comporte un risque financier plutôt élevé car il existe une assez grande incertitude sur les revenus escomptés. De plus, cela demande, outre les investissements nécessaires au démarrage, d’avoir des fonds pour couvrir le temps nécessaire avant d’atteindre la rentabilité.

Reprise d'Affaire : Le risque financier est moindre grâce à l'historique de l'entreprise et aux revenus existants dès le démarrage : vous avez une vue sur la rentabilité dès le début et aussi sur combien vous allez pouvoir vous payer. Par contre, cela requiert des fonds personnels car il faut mettre une mise de départ pour le rachat du fonds de commerce ou de l’entreprise.

7. LE FINANCEMENT

Création d'Entreprise : Vous allez faire le tour des banques qui décideront de vous financer en fonction des risques encourus.

Reprise d'Affaire : La reprise est généralement plus facile à financer de la part des banques car l’historique permet de les rassurer sur les perspectives de succès.

CONCLUSION

Que vous choisissiez de créer votre propre entreprise ou de reprendre une affaire déjà établie, chaque option offre ses propres défis et opportunités. Le gros atout de la reprise d’affaire est qu’elle permet d’entreprendre sans partir de zéro, ce qui réduit les risques et permet d’être rentable plus vite.

Mots clés

Articles recommandés

Perspectives énergétiques de la Belgique à politique annoncée

Taxer les riches : les nuances du débat!

Baisser les impôts ? C’est beaucoup plus compiqué que cela