Façonner la transition numérique

Le premier rapport sur l'état d'avancement de la décennie numérique appelle à une action collective pour façonner la transition numérique

Publié ce 27 septembre 2023, ce document d'importance offre une vue complète des progrès accomplis sur la voie de la transformation numérique afin de donner les moyens d'agir à une UE plus souveraine, plus résiliente et plus compétitive sur le plan numérique. Il comprend une évaluation des performances de l'UE par rapport aux objectifs et cibles de l'Europe à l'horizon 2030, en mettant l'accent sur quatre piliers principaux: compétences numériques, infrastructures numériques, numérisation des entreprises, y compris l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA), et numérisation des services publics. Il comprend également le suivi de la déclaration européenne sur les droits et principes numériques, qui reflète l'engagement de l'UE en faveur d'une transformation numérique sécurisée, sûre et durable, plaçant les citoyens au centre des préoccupations.


Le rapport 2023, qui est le premier d'une série de rapports annuels, invite les États membres à prendre des mesures collectives pour combler les lacunes actuelles en matière d'investissement, accélérer la transformation numérique en Europe et intensifier les efforts visant à atteindre les objectifs du programme d'action pour la décennie numérique (DDPP). La DDPP a été adoptée par le Parlement européen et le Conseil et est entrée en vigueur le 9 janvier 2023 et comprend un système de gouvernance collaborative entre l'UE et les autorités nationales.

Les recommandations horizontales du rapport de 2023 et les recommandations par pays présentent une voie à suivre claire et opérationnelle. Les recommandations serviront de base à la discussion et à la collaboration entre la Commission et les États membres sur la manière d'atteindre nos objectifs communs. Ces travaux seront soutenus par la mise en œuvre de projets plurinationaux à grande échelle, y compris les nouveaux consortiums pour une infrastructure numérique européenne (EDIC).

Contexte

Proposée en septembre 2021, la voie à suivre pour la décennie numérique définit des mesures concrètes pour encourager l'innovation et l'investissement dans les domaines des compétences numériques, des infrastructures numériques, de la numérisation des entreprises et des services publics. Cette déclaration a été complétée en décembre 2022 par la déclaration européenne sur les droits et principes numériques.

Afin de suivre les progrès accomplis en ce qui concerne les cibles et les objectifs numériques, la Commission a intégré dans le rapport sur l'état d'avancement de la décennie numérique l'indice relatif à l'économie et à la société numériques (DESI), l'exercice annuel de suivi des performances de l'Europe en matière de numérisation.

Le Centre commun de recherche (JRC) de la Commission a contribué de manière significative à cet exercice de suivi, dans le cadre de ses activités visant à soutenir et à façonner la transition numérique. Ce Centre a publié trois rapports fournissant des méthodes, des conclusions et des données à l'appui de la réalisation des objectifs de 2030, tant au niveau européen qu'au niveau national: ces rapports concernent respectivement une méthode d'estimation des trajectoires de l'UE vers la réalisation des objectifs de 2030, une cartographie des instruments de financement de l'UE pour la réalisation des objectifs de la décennie numérique et l'évaluation comparative internationale des investissements privés dans plusieurs domaines thématiques.

Principales conclusions dans les différents domaines couverts par le rapport.

Infrastructures numériques - connectivité sécurisée

Dans le cadre de l'objectif actuel pour 2030, une couverture en gigabit devrait être disponible pour tous, ainsi que des réseaux 5G performants dans toutes les zones peuplées.

Actuellement, les réseaux en fibre optique, qui sont essentiels pour fournir une connectivité en gigabit, n'atteignent que 56 % des ménages, tandis que la couverture 5G représente 81 % de la population, proportion qui tombe à 51 % dans les zones rurales. Toutefois, le déploiement des réseaux 5G autonomes accuse un retard et la qualité de la 5G reste insuffisante par rapport aux attentes des utilisateurs finaux et aux besoins de l'industrie. 55 % des ménages ruraux ne sont toujours pas desservis par un réseau avancé et 9 % ne sont pas encore couverts par un réseau fixe.

Des investissements supplémentaires d'au moins 200 milliards d'euros sont nécessaires pour garantir une couverture en gigabit totale dans l'ensemble de l'UE ainsi que la couverture 5G dans toutes les zones peuplées. Les États membres devraient recenser leurs lacunes en matière de connectivité et étudier les possibilités de financement afin de compléter les investissements privés dans des zones qui ne sont pas commercialement viables, y compris les zones rurales et isolées, qui bénéficient du cadre réglementaire de l'UE favorable à l'investissement.

Semi-conducteurs

L'objectif actuel pour 2030 est que l'UE double sa part dans la valeur de la production mondiale de semi-conducteurs de pointe, passant de 10 % à 20 % de part de marché mondiale en valeur.

Pour atteindre cet objectif, le règlement européen sur les semi-conducteurs, entré en vigueur le 21 septembre 2023, vise à développer un écosystème des semi-conducteurs prospère et des chaînes d'approvisionnement résilientes. Les États membres devraient promouvoir des politiques et des investissements nationaux afin de stimuler davantage les capacités nationales de conception et de fabrication de puces électroniques et de renforcer les compétences locales dans les technologies de pointe dans tous les secteurs.

Numérisation

Numérisation des entreprises

Le DDPP fixe trois objectifs pour favoriser la numérisation des entreprises:

  • au moins 75 % des entreprises de l'UE devraient adopter dans leurs activités des services d'informatique en nuage, des mégadonnées et/ou de l'intelligence artificielle (IA);
  • plus de 90 % des petites et moyennes entreprises (PME) devraient atteindre au moins un niveau élémentaire d'intensité numérique(en mesurant l'utilisation de différentes technologies numériques au niveau des entreprises);
  • le nombre de licornes (entreprises dont la valeur est supérieure à 1 milliard d'euros) devrait doubler .

En l'absence d'investissements et d'incitations supplémentaires, la trajectoire de référence prévue indique que, d'ici à 2030, 66 % seulement des entreprises utiliseront l'informatique en nuage, 34 % les mégadonnées et 20 % l'IA. En outre, sur la base des données les plus récentes disponibles, 69 % seulement des PME de l'UE atteignent un niveau élémentaire d'intensité numérique, avec des progrès inégaux et insuffisants d'un État membre à l'autre. Afin d'améliorer l'adoption des technologies, les États membres devraient sensibiliser aux avantages de la numérisation des entreprises, tout en promouvant et soutenant les pôles européens d'innovation numérique.

Le nombre de licornes basées dans l'UE a considérablement augmenté au cours des dix dernières années. Si cette tendance se poursuit, l'UE pourra atteindre sa cible avant 2030, mais elle ne doit pas relâcher ses efforts, compte tenu de l'instabilité des marchés. En outre, des différences subsistent avec d'autres économies avancées: début 2023, on comptait 249 licornes basées dans l'UE, contre 1444 aux États-Unis et 330 en Chine.

Numérisation des services publics

Les objectifs de la DDPP prévoient une accessibilité en ligne de 100 % des services publics essentiels et, le cas échéant, la possibilité pour les citoyens et les entreprises de l'Union d'interagir en ligne avec les administrations publiques, un accès en ligne à leurs dossiers médicaux électroniques pour 100 % des citoyens de l'Union et un accès à l'identification électronique (eID) sécurisée pour 100 % des citoyens de l'Union.

De nombreux États membres sont bien placés pour parvenir à la numérisation complète des services publics et des dossiers de santé, ainsi qu'au déploiement de l'identité numérique (eID) pour leurs citoyens. Toutefois, des investissements importants sont nécessaires pour améliorer la disponibilité et les performances transfrontières des services publics. En ce qui concerne le portefeuille européen d'identité numérique, son déploiement complet est en cours: il devrait être achevé d'ici à 2030 et sera complété par l'euro numérique, proposé en juin 2023.

Compétences numériques

L'UE s'est engagée à accroître les compétences numériques de base chez au moins 80 % des personnes âgées de 16 à 74 ans et à atteindre 20 millions de spécialistes des TIC d'ici à 2030.

Le rapport montre cependant qu'en 2030 et dans les conditions actuelles, 59 % seulement de la population maîtriseront au moins les compétences numériques de base, et que le nombre de spécialistes en TIC ne pourra pas dépasser 12 millions. Les États membres doivent accorder la priorité aux investissements dans une éducation et des compétences de qualité, et encourager la participation des femmes aux sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM) dès le plus jeune âge.

Valeurs et principes pour la société en ligne

Le rapport souligne le rôle pionnier de l'UE pour créer les conditions d'une transformation numérique sécurisée, sûre et centrée sur l'humain, conformément à la déclaration européenne sur les droits et principes numériques. L'UE a introduit des mesures politiques et législatives pertinentes, telles que la législation sur les services numériques, la législation sur l'IA, la législation européenne sur la liberté des médias et la communication sur les mondes virtuels.

Une transition numérique durable

Le rapport suit les efforts actuellement déployés pour rendre la transition numérique plus verte. Des mesures telles que l'initiative sur le droit à la réparation, les critères d'écoconception applicables aux téléphones portables et aux tablettes et le plan d'action de l'UE pour la numérisation des systèmes énergétiques réduiront l'incidence environnementale des technologies numériques. De nouveaux investissements au moyen de plans nationaux pour la reprise et la résilience ou d'investissements conjoints sont également essentiels pour favoriser la transition complète vers des solutions numériques à zéro émission nette, ainsi que des mécanismes de suivi améliorés pour mesurer l'empreinte environnementale des services de communications électroniques.

Partenariats internationaux

Le programme pour la décennie numérique 2030 souligne l'importance de la coopération internationale pour promouvoir les valeurs de l'UE avec des partenaires partageant les mêmes valeurs. Des progrès ont été accomplis dans la réalisation de cet objectif dans le cadre des partenariats numériques avec le Japon, la République de Corée et Singapour, ainsi que des Conseils du commerce et des technologies avec les États-Unis et l'Inde. L'UE a également intensifié son action pour soutenir la transformation numérique de l'Ukraine, en faisant entrer le pays dans sa zone d'itinérance gratuite.

Prochaines étapes

Le rapport contient des recommandations sur les actions, les mesures et les politiques dans les domaines où les progrès sont insuffisants. Les États membres décriront les mesures qu'ils comptent prendre pour atteindre les objectifs généraux et spécifiques dans leurs feuilles de route nationales qui doivent être publiées d'ici le 9 octobre.

Dans un délai de deux mois à compter de l'adoption du rapport, la Commission et les États membres examineront les observations préliminaires, en mettant l'accent sur les recommandations formulées par la Commission dans son rapport.

Pour en savoir plus

Premier rapport sur l'état d'avancement de la décennie numérique — Questions et réponses

Rapport sur l'état d'avancement de la décennie numérique

Rapport sur l'état d'avancement de la décennie numérique

Illustrations



Source : Commission Européenne, 27 septembre 2023

Mots clés

Articles recommandés

Vente de véhicules d’occasion : trop de dérapages !

Mise en oeuvre de la facturation electronique obligatoire : le Conseil Supérieur des indépendants et des PME tire la sonnette d'alarme

Publication de la directive CS3D durabilité